Colas rejoint l’initiative #StOpE contre le sexisme « ordinaire » en entreprise

Colas, représenté par Frédéric Gardès, Président-Directeur Général, a rejoint l’initiative #StOpE le 25 janvier 2022. Elle est ainsi la première entreprise du secteur du BTP à adhérer à ce mouvement dédié à la lutte contre le sexisme « ordinaire » au travail.

Selon le baromètre publié par #StOpE, 82% des salariées interrogées affirment que « les femmes sont régulièrement confrontées à des attitudes ou des décisions sexistes dans le monde du travail ». Ce type de comportements est intolérable.

La signature de l’initiative #StOpE renforce ainsi plusieurs années d’engagement de Colas sur ce sujet. En 2019, afin de sensibiliser les collaborateurs au sexisme « ordinaire », le Groupe a lancé une campagne d’affichage illustrée par Antoine Chéreau utilisant des scènes inacceptables dans le monde professionnel.

En 2020, l’entreprise était partenaire de la SineQuaNon Run, une course contre le sexisme à laquelle près de 300 collaboratrices et collaborateurs dans 15 pays ont participé. Plus récemment, en 2021, à l’occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, Frédéric Gardès avait adressé un message fort à toutes les équipes en France et à l’international, rappelant l’engagement de Colas à ne pas tolérer le harcèlement.

Fondée en 2018 par Accor, EY France et L’Oréal France, l’initiative #StOpE, aujourd’hui animée par l’AFMD (Association Française des Managers de la Diversité), rassemble 144 partenaires, entreprises, écoles et associations, tous mobilisés pour faire reculer le sexisme « ordinaire » au sein de leur organisation. Pour cela, chacun s’engage à agir a minima sur l’un des huit axes proposés dans l’acte d’engagement de #StOpE.

" Colas est engagé à construire un environnement de travail respectueux, où tous les employés peuvent s’épanouir. Nous appliquons une tolérance zéro pour les comportements sexistes ou discriminatoires, quels qu’ils soient. Nous oeuvrons pour que, dans tous nos sites à travers le monde, chacun et chacune se sentent respectés
et valorisés
", rappelle Frédéric Gardès, Président-Directeur Général de Colas.