Avec une équipe renforcée, Elogen franchit une première étape de la massification de sa production avec l’installation d’une nouvelle ligne de production d’électrolyseurs

2022-01-24

Paris – 24 janvier 2022 - A la suite de son acquisition par GTT en octobre 2020 et après une première année consacrée à renforcer son organisation et ses équipes, Elogen, leader technologique français de l’électrolyse PEM (membrane échangeuse de protons), franchit une étape clé de la massification de sa production.

Avec le soutien de l’Etat à travers le volet territorial de son plan de relance industrielle, en partenariat avec le Conseil Régional d’Ile-de-France et Bpifrance, la construction d’une nouvelle ligne d’assemblage de stacks sur le site des Ulis permet à Elogen d’augmenter sa capacité de production à 160 stacks par an, dotant ainsi Elogen de la plus grande capacité de production en France, et de loin, soit 160 MW par an.

Au-delà de la nouvelle ligne de production, Elogen développe depuis plusieurs mois un projet de Gigafactory, dans le but d'y produire, dès 2025, des stacks de grande capacité.

Le projet de Gigafactory développé par Elogen fait partie des 15 dossiers pré-notifiés par le Gouvernement Français à la Commission Européenne dans le cadre de l'IPCEI de l'hydrogène. Après une première étape de conception de la future ligne de production de stacks, Elogen finalise actuellement le choix du site, en France.

Rappelons qu’Elogen a pour objectif de commercialiser, à horizon 2030, une capacité d’électrolyse d’au moins 400 MW par an. Cette capacité atteindrait plus d’1 GW si le projet de Gigafactory était retenu dans le cadre de l’IPCEI.

Au-delà de la massification de la production, Elogen concentre ses efforts R&D autour de trois axes principaux pour optimiser l’efficacité de ses électrolyseurs et en réduire le coût : le développement de stacks de grande puissance ; la standardisation et la simplification du « Balance-of-Plant »[1] ; et l’utilisation de nouveaux matériaux (polymères, catalyseurs, composants de stacks).

Pour mettre en œuvre cette feuille de route innovation, Elogen s’appuie sur une équipe renforcée, notamment en R&D et sur le plan commercial : après 25 recrutements depuis l’acquisition de la société par GTT, Elogen emploie aujourd’hui plus de 50 personnes.

Depuis son acquisition en 2020, le groupe GTT a investi près de 15 M€[2] pour le développement d’Elogen. GTT poursuivra le déploiement de sa filiale, de manière maîtrisée, pour en faire un fleuron de la filière hydrogène française et européenne. Elogen vise un résultat brut d’exploitation à l’équilibre dès 2025.

Elogen s’appuie aussi sur la R&D puissante du groupe GTT, avec laquelle la société travaille sur de nombreux développements, tels que la caractérisation des matériaux de stacks, la modélisation des électrolyseurs ou encore l’exploitation des données des électrolyseurs en fonctionnement. Elogen a par ailleurs récemment annoncé le renforcement de son partenariat historique avec l’Université Paris-Saclay[3], autour d’un programme de recherche consacré à l’électrolyse PEM.

Philippe Berterottière, Président-Directeur général de GTT, a déclaré : « Après une année 2021 consacrée à la structuration et au renforcement de ses équipes, Elogen est aujourd’hui un acteur majeur de la filière hydrogène vert en France et en Europe. Entreprise résolument technologique, Elogen entame une nouvelle phase de son développement par une première montée en puissance industrielle, avec pour ambition de développer des électrolyseurs PEM toujours plus efficaces et performants. La R&D puissante d’Elogen, alliée à celle du groupe GTT, vise à développer une technologie française différenciante, et à réduire le coût de production de l'hydrogène décarboné. »

Jean-Baptiste Choimet, Directeur général d’Elogen, a commenté : « Elogen amorce 2022 avec la plus grande capacité de production d’électrolyseurs en France. Fort d’une expertise de plus de 15 ans dans le développement d’électrolyseurs PEM, Elogen s’appuie sur des équipes hautement qualifiées, des partenariats académiques de premier plan et un écosystème français et européen diversifié. En 2021, ces atouts ont permis à Elogen d’acquérir la confiance de clients prestigieux, dans le cadre de projets innovants et structurants pour la chaine de valeur hydrogène. Tout en continuant à renforcer ses équipes tant sur le plan de la R&D qu’en matière de développement commercial et d’exécution, Elogen poursuivra, en 2022, son développement et sa transformation. »

 

[1] Electrolyseur = Stack(s) + Balance-of-Plant (installations électriques, tuyauterie et autres installations mécaniques).

[2] Hors coût d’acquisition.

[3] Voir le communiqué de presse Elogen diffusé le 7 décembre 2021.